LIVE
  • Prochain live : chaque mardi à 20h30

Une ville et ses films: Montréal

La capitale québécoise est un haut lieu de la production cinématographique grâce à ses studios de tournage, son réseau d’entreprises spécialisées et… ses incitations fiscales. Ajoutez aux décors naturels une touche de CGI et Montréal peut être transformé en une autre ville à une autre époque: 300 de Zack Snyder (2006), The Curious Case of Benjamin Button de David Fincher (2008), Life of Pi de Ang Lee (2012), White House Down de Roland Emmerich (2013), Riddick de David Twohy (2013)... Tous ces films ont été produits à Montréal. Dans certaines productions, la ville elle-même est à peine présente. Dans d’autres, elle est le lieu de l’action. En voici quelques exemples.

 

Le déclin de l’empire américain, Les invasions barbares, L'âge des ténèbres

Difficile de choisir dans l’excellente trilogie de Denys Arcand le film qui apporte à la fois un regard sur la ville de Montréal et qui est le plus susceptible de vous intéresser. Le premier fut nominé aux Oscars hollywoodiens et reçut le prix de la critique internationale à Cannes ; le 3eme reçut un accueil plus mitigé mais fut sélectionné au festival de Cannes 2007. Les Invasions Barbares est particulièrement réussi et c’est ce film que nous retiendrons. Il a valu au Canada son 1er oscar pour le meilleur film étranger en plus d’un César. On trouve les personnages du Déclin de l’Empire Américain 17 ans plus tard. L’histoire se concentre sur le devenir de Rémy, interprété par Rémy Girard, universitaire, intellectuel et gauchiste (tout comme Arcand lui-même) et toujours coureur de jupons même à l’article de la mort. Autres acteurs: Stéphane Rousseau, Yves Jacques, Pierre Curzi, Louise Portal et les divines Marie-Josée Croze et Isabelle Blais (essayez Borderline).

Une partie du film se déroule proche du lac de Memphrémagog à une dizaine de kilomètre à l’ouest de Montréal. L’essentiel de l’action nous fait découvrir la ville, son système de santé en déliquescence, sa police très coopérative. Très difficile d’identifier les lieux de tournage hormis le très bel arrondissement du Plateau-Mont-Royal. Mais la ville est bien là et on la parcourt au gré du film.

Invasions Barbares
Montréal, la vie, la mort, la drogue, les regrets... ok, pas des sujets simples mais Les Invasions Barbares mérite d'être vu

Autre film très recommandable de Denys Arcand: Jésus de Montréal (1989). La scène de crucifixion sur les hauteurs du Mont Royal (supposition) vaut le détour à la fois pour le jeu des acteurs et le point de vue offert sur Montréal.

 

Polytechnique avec Maxim Gaudette, Sébastien Huberdeau, Karine Vanasse (2009)

Tous ceux qui sont allés à Montréal durant l’hiver savent à quel point la ville peut être glaciale et enneigée. Lorsque le personnage principal de Polytechnique s’isole dans son véhicule et se prépare à passer à l’acte, le froid est palpable: celui de l’air mais aussi celui du personnage. Le 6 décembre 1989, Montréal vécut l’un de ses plus grands drames: une tuerie à l’Ecole Polytechnique qui fit 14 victimes, toutes des femmes, et 14 blessés. Le film de Denis Villeneuve retrace ce drame qui contribua à modifier des lois sur le contrôle des armes à feu au Canada et à interroger la société canadienne sur les motifs du tueur, en premier lieu sa misogynie. « Désolé, c’était inévitable », écrit-il dans sa lettre d’adieu: une bien sombre excuse pour un film poignant qui lança la carrière du scénariste et réalisateur québécois.

Polytechnique

 

The Score avec Robert De Niro, Edward Norton et Marlon Brando (2001)

Nick (Robert De Niro), un cambrioleur à la retraite, se laisse convaincre de tenter un dernier coup. Il doit travailler avec un voleur ambitieux Jack (Edward Norton) déjà infiltré dans le bâtiment des douanes où une antiquité convoitée est scellée.

Montréal est très présent dans le film bien que l’action se déroule principalement autour et dans le bâtiment des douanes (en fait le ministère de l’immigration) situé la rue McGill et la Place D’Youville :

Autres lieux que le film nous fait visiter: l’appartement de Nick Rue Saint Paul Est & Rue du Marché Bonsecours, son restaurant Rue Saint Paul Est, le vieux port de Montréal, les égouts de la ville, le fleuve St Laurent sur lequel il s’échappe.

The Score
Jack (Edward Norton) courant le long de la Rue de la Commune Est...

The Score
...dans la réalité à 5min à pied de Jack, Nick s’enfuit en bateau depuis le vieux port (au loin le Pont Jacques Cartier)

Autre détail intéressant: Nick est propriétaire d’un club de jazz. Montréal accueille tous les ans durant l’été l’un des plus grands festivals de jazz au Monde, le Montréal International Jazz Festival: vivement conseillé.

 

X-Men: Days of Future Past avec James McAvoy, Michael Fassbender, Hugh Jackman et Jennifer Lawrence (2014)

On ne retiendra du film de Bryan Singer que deux choses: la scène de Quicksilver et le lieu de tournage, la capitale québécoise. Certaines scènes parisiennes ont en réalité été tournées à proximité de l’hôtel de ville sur la place Vauquelin. De même, La station de métro parisienne où Raven s’oppose à Magneto est en fait la station Square-Victoria-OACI. Le combat final situé à Robert F. Kennedy Memorial Stadium de Washington est filmé au stade olympique, avenue Pierre-de Coubertin, moyennant une sérieuse dose de CGI.

X-men
Paris à Montréal

 

Warm Bodies avec Nicholas Hoult, Teresa Palmer et John Malkovich (2013)

Allier comédie romantique et monde post-apocalyptique, voilà l’étrange combinaison à laquelle le réalisateur américain Jonathan Levine s’est attelé avec succès. Filmé à Montréal, son film débute à l’aéroport désaffecté de Montréal-Mirabel, un lieu que Steven Spielberg avait déjà utilisé en 2004 pour son film The Terminal avec Tom Hanks. Le centre-ville apparait aussi dans son ensemble mais cerclé d’un mur de protection protégeant les humains sains des zombies. Les scènes de combat en fin de film ont lieu dans le stade olympique, surnommé « the big owe ».

Warm Bodies

Warm Bodies

 

Terminé pour Montréal. A bientôt pour une nouvelle ville et rien de moins que Paris!

 

Portrait de MarquisDaily
MarquisDaily

Cinéphile, photoshoppeur et rédacteur en herbe

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire