LIVE
  • Prochain live : chaque mardi à 20h30

De Vinci et la culture pop

Deux jours après sa publication, la jaquette de Far Cry 5 fait déjà couler beaucoup d’encre. Au détour d’un jeu vidéo, elle met les Etats-Unis face à ses propres questionnements identitaires. Certains s’offusquent des symboles qu’elle associe : d’un côté l’Amérique rurale, ses rustres caucasiens en chemise à carreaux, leur arsenal militaire et tartes aux pommes, prétendument typiquement américaines. Par ailleurs, les références à la chrétienté sont nombreuses. Les personnages célèbrent l’eucharistie. La table autour de laquelle ils sont installés fait office d’autel, un drapeau néo-américain en guise de nappe liturgique. On y trouve un calice et un pain remplace les saintes hosties. Au premier plan, un pécheur (« sinner »), ligoté, fait pénitence la tête baissée. En pleine lecture de son missel, le personnage central, Joseph Seed, prêcheur du culte de la Porte d’Eden, invite ses associés à la prière et fixe du regard le spectateur. Si sa veste brodée de couronnes ne ressemble pas vraiment à la chasuble d’un prêtre, son col ne laisse pas de doute sur son rôle.

La composition de cette image évoque surtout la représentation de la Cène qu’en a faite Léonard de Vinci, fin XVeme sc. La Cène est le nom donné au dernier repas partagé par Jésus-Christ avec ses douze apôtres. Il y annonça sa mort et la trahison de l’un d’entre eux, Judas. Dans le culte chrétien, elle est importante car Jésus sacra le pain et le vin, son corps et son sang, un don sacrificiel au cœur du mystère de foi chrétienne. Elle est devenue la source d’inspiration de nombreux artistes mais c’est la peinture de de Vinci qui est souvent détournée comme ici par Ubisoft. Tous les symboles de la Cène ont-il été mis à contribution ? Si tel est le cas, Joseph Seed devrait être arrêté par l’autre protagoniste du jeu, le shérif adjoint qu’incarne le joueur, comme l’a été Jésus avant d’être jugé par Ponce Pilate. Qui le trahira ? Serait-ce le seul personnage féminin à droite de l’image ? Elle semble encouragée à s’approcher de Seed par un personnage dont on ne voit que les bras. Ou est-ce celui en arrière-plan, à droite de Seed qui paraît vouloir attirer l’attention des hommes à gauche et comploter dans le dos du prêcheur ?

La Cène ainsi peinte par De Vinci a été détournée plus d’une fois dans des films et des publicités. Son sens originel a parfois été conservé mais certains artistes qui s’en sont inspirés ont ouvertement souhaité défier les valeurs et pratiques chrétiennes. Libre à vous d’approuver de tels procédés ou de vous en offenser, sans compter les nuances entre ces deux jugements extrêmes. Elles montrent néanmoins la pérennité du récit chrétien et de son iconographie dans la culture populaire contemporaine.


Les Simpsons


Inherent Vice de P.T. Anderson avec Joaquin Phoenix, Josh Brolin, Owen Wilson


Les Soprano


Expendables 2 de Simon West avec Sylvester Stallone, Liam Hemsworth, Jet Li, Jason Statham et tant d'autres


L'affiche de la Folson Street Fair... fête des fétichistes du cuir à San Fransisco

Portrait de MarquisDaily
MarquisDaily

Cinéphile, photoshoppeur et rédacteur en herbe

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire