LIVE
  • Prochain live : chaque mardi à 20h30

NFL 2016 : playoffs en vue !

(Cet article ayant été commencé avant jeudi, les matchs de Thanksgiving ne sont pas pris en compte)

Des audiences aussi dégonflées que les ballons de Tom Brady, des Panthers dégriffées, les Cleveland Browns proches de l'exploit et Dallas sur le toit du monde, bienvenue dans la saison 2016 de la NFL.

Vainqueur des Panthers lors du dernier Super Bowl, les Broncos de Denver (7-3) doivent faire sans Peyton Manning (retraité) et Brock Osweiler (parti à Houston). Avec une attaque à la traine, ils peuvent tout de même se reposer sur la défense implacable qui leurs avait offert le dernier Super Bowl, menée par un excellent Von Miller (MVP du dernier Super Bowl), re-signé pour 6 ans durant l'intersaison. Actuellement 3ème de l'AFC Ouest, les Broncos affrontent les Kansas City Chiefs en semaine 12. Match important pour les deux équipes, car il donnera aussi une chance aux équipes juste derrière d'accrocher la dernière place qualificative. Avec un bilan de 6-4, les Miami Dolphins sont à l'affût.

Tout n'est pas encore parfait à Houston mais les Texans affichent un 6-4 sans leur joueur star, J.J. Watt qui s'est encore blessé au dos. A la traine en attaque, les Ravens de Baltimore devraient rapidement laisser la tête de la division aux Pittsburgh Steelers, de loin la meilleure attaque de l'AFC Nord.


Il y a donc 3 équipes de l'AFC Ouest actuellement qualifiées pour les playoffs

Privé de Tom Brady les quatre premiers matchs suite à la sanction du "Deflategate", Les New England Patriots affichent un joli 8-2 (3-1 sans Brady). Comme depuis de nombreuses années maintenant, elle est l'une des équipes favorites pour remporter l'AFC. Autre favori, les Raiders d'Oakland (8-2) sont actuellement 1er de l'AFC, portés par une attaque en verve menée par le jeune Derek Carr. Les Raiders retrouveront donc les playoffs après la défaite au Super Bowl de la saison 2002 et afficheront a priori leur premier bilan à plus de 8 victoires, 14 ans après le dernier.

Mais n'oublions pas le bas tableau. Avec 0-11, les Cleveland Browns sont tout proches du légendaire 0-16 que seuls les Lions de Détroit ont atteint en 2008.


Avec 4 matchs de moins que les autres, Tom Brady est #1 des passeurs de la ligue

De leur côté, les champions NFC en titre, les Carolina Panthers ne sont que l’ombre d’eux même. Exit le flamboyant Cam Newton de la saison passée, son équipe affiche un score de 4-6-0. Toujours vivants dans la course aux playoffs, le reste de leur calendrier s'annonce difficile et on voit mal les Panthers remonter la pente.

Survolant la NFC et la ligue, les Cowboys de Dallas (9-1) en sont à leur 9ème victoire d'affilée après une défaite lors de le première semaine. Tony Romo blessé en présaison, les Cowboys lancent donc le rookie Dak Prescott (4ème round, 37ème choix de la draft). Protégé par l'une des meilleures lignes offensives de la ligue (les messieurs géants qui protègent le Quarterback), le jeune Dak laisse s'exprimer tout son talent et s'affirme comme le "franchise quarterback" de l'avenir pour Dallas, forçant son prédécesseur à rester sur le banc malgré son retour de blessure. Si Dallas fait sensation en ce début de saison, c'est aussi grâce à Ezekiel Elliot, running back, rookie lui aussi (1er tour, 4ème choix). Il mène d'ailleurs le classements des meilleurs RB de la ligue en terme de yards parcourus. Tous deux sont prétendants à la fois au titre de MVP et de Rookie de l'année.

S'ils sont de sérieux candidats au titre de champion NFC, les deux nouvelles stars de Dallas manquent malgré tout d'expérience, cruciale en playoffs. De l'expérience, les Seahawks (7-2-1) n'en manquent pas. Ils n'ont manqué les playoffs qu'une seule fois depuis l'arrivée du coach Pete Carroll, avec un joli bilan de 8-4, deux apparitions au Super Bowl dont une victoire au SB 48. Mal protégé par une ligne offensive en mousse, les Seahawks entament la saison avec un Russell Wilson blessé à la cheville et au genou. Ils peuvent malgré tout compter sur une défense implacable (accordant le moins de points sur les 4 dernières saisons). Avec 3 victoires les 3 dernières semaines, dont un déplacement face aux Patriots, Seattle est au meilleur de sa forme, à l'image de son quarterback qui a retrouvé toute sa mobilité. Dallas Cowboys vs Seattle Seahawks, voilà donc l'affiche la plus probable de la finale NFC, avec l'avantage du terrain pour Dallas.

Premiers de la NFC Nord, les Detroit Lions affronteront Minnesota lors d'un des matchs de Thanksgiving avec à la clé, la tête de la division et un pas de plus vers les playoffs. Maudits en ce début de saison, les Vikings ont perdu coup sur coup Teddy Bridgewater (quarterback), Adrian Peterson (running back) et Ronnie Hillman (left tackle). Ils feront donc venir Sam Bradford (QB) de Philadelphie pour mener leur attaque, avec qui ils enchaîneront tout de même un très beau début de saison (5-0), suivi d'une série de défaites (5-4) avant de retrouver la victoire le week-end passé face aux Cardinals. Habitués des playoffs, les Cardinals d'Arizona et les Green Bay Packers devraient faire l'impasse cette saison au vu de leur méforme.

Un documentaire sur HBO, un déménagement à Los Angeles et l'arrivée de Jared Goff (1er choix de la dernière draft) font parler des Rams. Il faudra malgré tout attendre la 11ème semaine et une défaite face à Miami pour le voir lancer un ballon. De son côté, le 2ème choix de la draft semble ravir les fans des Eagles de Philadelphie, qui semble promis à un bel avenir.

S'il serait étonnant de voir une autre équipe en finale NFC, les Falcons d'Atlanta ont tout de même des arguments pour eux. Le duo Matt Ryan - Julio Jones terrorise les défenses, en témoignent les yards gagnés par les deux joueurs :

Pronostique Super Bowl : Seattle Seahawks - Oakland Raiders (#GoHawks)

Crédit image : @NFLNetwork, NFL.com

 

NFL
Portrait de Medjaii
Medjaii

« Make ten men feel like a hundred. » Rédacteur

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire