LIVE
  • Prochain live : chaque mardi à 20h30

NFL : Au coeur des playoffs

Que le temps passe vite ! A peine le temps de profiter de la saison régulière que voici déjà un tour de playoffs est passé. Faisons un point sur les premiers matchs et ceux à venir.

Commençons en AFC, où les rêves des Raiders d'Oakland sont rapidement partis en fumée. Au coeur d'une excellente saison et très proche d'un titre de division, Derek Carr s'est blessé en 16ème semaine et a dû donc laisser sa place à Matt McGloin, blessé à son tour en semaine 17. C'est donc le tout frais Connor Cook qui a dû faire face à la monstrueuse défense des Houston Texans, concluant une excellente saison régulière, pourtant privée de J.J. Watt

Les Texans avancent donc dans ces playoffs, avec un déplacement à New England où ils affronteront les très sérieux prétendants au titre que sont les Patriots. Revenu de sanction un peu tard, les quatre matches manqués par Tom Brady l'empêcheront sans doutes d'aspirer à un titre de MVP après l'une de ses meilleures saisons, et ce à 39 ans. Cette année, la défense aura accordé en moyenne seulement 15,5 points par match : tout simplement la meilleure moyenne de la ligue. Surement le plus beau duel défensif du week-end, les Patriots sont tout de même favoris pour remporter ce match, mais aussi pour représenter l'AFC au Super Bowl.

Privés eux aussi de leur quarterback titulaire, les Miami Dolphins se sont rendus à Pittsburgh où les attendaient Ben Roethlisberger, Le'Veon Bell et Antonio Brown. La défense de Miami n'aura pas su contenir Bell (167 yards, 2 touchdowns), ce malgré une bonne prestation du quarterback Matt Moore pour son premier match de playoff. Les Steelers iront donc à Kansas City rendre une visite aux Chiefs d'Alex Smith, dans un duel qui s'annonce serré, malgré un léger avantage pour les Steelers.

Affichant un bilan de 4-6 suite à une lourde défaite en semaine 11 contre les Washington Redskins, les Green Bay Packers étaient encore très loin de remporter la NFC Nord. C'était sans compter le sursaut d'orgueil d'Aaron Rodgers et des siens, qui enchaîneront 6 victoires pour passer devant les Lions de Detroit et rafler le titre de division. C'était donc avec un énorme momentum que les Packers recevaient les New York Giants et leur énorme défense (17.8 pts accordés en moyenne par match) pour la plus belle affiche du week-end. Le match prendra quelques temps avant de se lancer. Avec seulement quelques secondes a jouer et seulement un point d'avance pour les locaux, Aaron Rodgers en profite pour prendre le large avec cette bombe pour Randall Cobb, gros coup au moral des newyorkais avant la pause.

Si les visiteurs reviendront très vite à 13-14, les Packers dérouleront un véritable festival offensif pour finalement s'imposer 13-38. Green Bay avance donc au divisional round où ils devront affronter les Cowboys de Dallas et leur puissante attaque. Si Dallas peut sembler favorite de ce duel, c'est oublier l'expérience que possèdent les Packers et qui fait cruellement défaut aux rookies Ezekiel Eliott et Dak Prescott. Point négatif pour les Packers, ils joueront sans Jordy Nelson, blessé face aux Giants. Un beau duel offensif dans lequel Dak Prescott devra prouver qu'il est la relève de Tony Romo attendue par les fans des Cowboys.

Autre duel de la NFC, les Lions de Detroit se déplaçaient à Seattle. Déplacement difficile pour une attaque dirigée par un Matthew Stafford blessé et dans l'un des stades les plus compliqué pour les adversaires. Les Seahawks n'ont eu aucun mal à battre les Lions, bien aidé par un sulfureux Thomas Rawls (161 yards, 1 touchdown) et un Paul Richardson des grands jours, auteur d'un magnifique touchwon, malgré le facemask non sifflé par les arbitres. Les Detroit Lions poursuivent donc leur série de défaites en phase finale qui dure maintenant depuis... 25 ans.

Les Seahawks avancent donc et iront se frotter aux Falcons d'Atlanta, où le futur MVP Matt Ryan les attend de pied ferme. Une revanche à prendre pour Atlanta, après une défaite à Seattle durant la saison régulière. Avec un jeu au sol retrouvé et toujours une défense toujours aussi efficace, les Seahawks n'ont pas à rougir malgré l'avantage certain qu'ont les Falcons en jouant dans leur dôme. Matt Ryan devra profiter de l'absence d'Earl Thomas dans la défense adverse pour trouver Julio Jones avec de longues passes. Côté Seattle, Russell Wilson, libéré de toutes blessures, devrait avoir en sa possession toutes ses armes offensives si C.J. Prosise avait le feu vert des médecins. Une autre très belle affiche dans ce deuxième week-end de playoffs.


Quels sont vos favoris pour ce week-end ?

Nous nous retrouverons dans deux semaines pour une preview du Super Bowl LI, qui se déroulera à Houston.

NFL
Portrait de Medjaii
Medjaii

« Make ten men feel like a hundred. » Rédacteur

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire