Prochain live
  • Prochain live : chaque mardi à 20h30

Venom en comics : les lectures indispensables

Spider-Man (n'oubliez pas le tiret !) a les super-méchants parmi les plus iconiques des comic-books. Le Bouffon Vert, Docteur Octopus, Kraven, Electro... tous plus fascinants les uns que les autres. Dans cette galerie de vilains hauts en couleurs, Venom a une place toute particulière. Il est en effet le pendant maléfique attitré de l'Homme Araignée, l'un de ses ennemis les plus notoires. C'est pourquoi Sony l'a choisi pour inaugurer son Méchants-de-Spidey-sans-Spidey-Cinematic-Universe et tenter de laver l'affront qu'était le Venom du Spider-Man 3 de Sam Raimi

Quelque soit la réception du film, si le personnage reste très intéressant. Il est donc temps de se pencher sur le matériel source. Voici notre liste de lecture pour tout connaître de Venom.

Les origines

Dans Amazing Spider-Man #252, après les événements du crossover Secret Wars, Spider-Man réapparaît avec son nouveau costume noir. Il est fait d'une matière extra-terrestre qui augmente sa force et son agilité. Il apprend progressivement que ce costume est un symbiote, un organisme vivant qui peut contrôler son corps et influencer sa personnalité. Il parvient à s'en débarrasser définitivement lors de la fameuse scène de l'église dans Web of Spider-Man #1 (1985). Le symbiote réapparaît trois ans plus tard dans Amazing Spider-Man #300 sous les traits de Venom, alias Eddy Brock, le méchant qu'on connaît. Ce double numéro anniversaire met en scène leur premier grand affrontement. 

Lethal Protector (1993) : Venom devient anti-héros

Après avoir vu son pire ennemi Spider-Man sauver son ex-femme dans Amazing Spider-Man #375 (1993), Venom abandonne sa vendetta contre l'Homme Araignée. Il tente de faire le bien dans la ville de San Francisco, malgré ses méthodes résolument brutales. C'est sûrement cette mini-série qui a inspiré le concept du nouveau film Venom

L'ère Flash Thompson : la rédemption du symbiote

Souvenez-vous : au lycée, Peter Parker se faisait harceler par un certain Eugene "Flash" Thompson, qui, ironie du sort, idolâtrait Spider-Man. C'est lui qui l'a inspiré à s'engager dans l'armée. Dans Amazing Spider-Man #574 (2008), on apprend ses exploits héroïques dans les guerres d'Irak et d'Afghanistan. Elles lui ont valu une médaille mais aussi la perte de ses jambes. Dans Amazing Spider-Man #574 (2011), le gouvernement lui propose de reprendre du service revêtant le symbiote pour mener des opérations clandestines. Les aventures de l'agent Venom continuent dans le run Venom de 2011. Trois ans plus tard, Flash part dans l'espace où il rejoint brièvement les Gardiens de la Galaxie (#14-22) avant de retrouver la planète des symbiotes et d'entamer ses propres aventures spatiales dans Venom : Space Knight (2016)

L'ère Flash Thompson a vraiment été un tournant dans l'histoire de Venom. C'est par son contact que le symbiote a acquis de réelles valeurs héroïques, là où sa propre haine de Spider-Man, amplifiée par celle d'Eddy Brock, ne pouvait qu'engendrer un monstre.

Les numéros mentionnés sont disponibles sur le site de Marvel. Bonne lecture !

Portrait de Gaerynn
Gaerynn

Rédacteur avide de manga, comics et de pop culture en général. Bow-ties ares cool.

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire