Prochain live
  • Prochain live : chaque mardi à 19h

Révélation sur Groot et la fin d'Avengers Infinity War

Ce que l'on sait tous ou presque c'est que James Gunn est réalisateur des Gardiens de la Galaxie Vol. 1 & 2, mais cette semaine, l'intéressé a révélé avoir contribué à l'écriture du script du très populaire Avengers Infinity War. De fait, ce qu'il a lâché sur Twitter concernant Groot prend une tournure bien plus sérieuse. Mais de quoi parlons-nous ? 

Attention, spoilers ! Si vous n'avez pas vu le troisième opus Avengers, fuyez au fond de la salle, position foetale, mains sur les oreilles et les yeux fermés. 

C'est bon ? Alors allons-y. Lorsque Thanos claque des doigts, le sympathique arbre, actuellement ado, disparaît progressivement sous les yeux de son ami Rocket. Il est parti Groot, il est parti ! Mais avant de n'être que poussière, il lâche son célèbre "I'am Groot", le fameux "Je s'appelle Groot" en version française. Vous le savez sûrement mais si Groot ne dit qu'une phrase, elle peut avoir de multiples sens que comprend parfaitement Rocket. Ce "Je s'appelle Groot" là a donc un sens. Mais lequel ? C'est ce qu'a demandé un utilisateur de Twitter à James Gunn et le réalisateur a répondu sérieusement. 

"Papa", voilà donc ce que dit Groot à Rocket.

On connaissait le lien très fort entre les deux personnages, une amitié immense dans le premier film mais le destin tragique de l'arbre, devenu jeune pousse puis arbuste, a changé la donne. Le nouveau Groot, le fameux Baby Groot, n'est pas le "même" que celui du premier film. Il ne se rappelle ni de Ronan, ni de son sacrifice, ni de ses amis. C'est ce qu'a affirmé Gunn lors de la sortie du Vol. 2, ce qu'il a justement confirmé aujourd'hui. En grandissant avec tous les gardiens, c'est tout de même de Rocket que Groot est resté le plus proche, au point donc de voir en lui une figure paternelle, thème largement développé dans la saga de Star-Lord. 

Le tweet de Gunn n'a pas été sans conséquence. Qu'on se le dise, Avengers Infinity War est un phénomène et le film fait énormément parler. Beaucoup ont réagi devant ce "Dad" franchement tristounet. Le réalisateur a même présenté ses excuses au public touché par cette annonce. 

Portrait de Kere
Kere

« Je respire une fois sur deux, j’ai fait du sport. » Rédacteur en chef

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire