LIVE
  • Prochain live : chaque mardi à 20h30

The Nice Guys, présentation d'un film déjanté

1977, Los Angeles: deux bras cassés, un détective privé et un gros bras, enquêtent sur le suicide d’une starlette du porno, Misty Mountains et mettent au jour une conspiration. Le scénario est ténu, le style retro-burlesque, une BO funky et l'ensemble, un simple prétexte offert à deux poids lourds d’Hollywood pour renouer avec une comédie. La bande annoncée est réussie et particulièrement déjantée par ses dialogues et son style « old-school ». Les critiques du film sont également bonnes voire élogieuses de ce point de vue.

Penchons-nous sur l’équipe à qui l’on doit The Nice Guys. Tout d’abord, Ryan Gosling, le beau gosse, abandonne son air flegmatique de Drive (2011) et The Place Beyond the Pines (2012) ainsi que son style capillaire désastreux dans The Big Short en 2015 (il n’était pas le seul dans ce cas, d’ailleurs) pour renouer avec la légèreté qui lui sied si bien dans Crazy, Stupid, Love (2011). Son partenaire est interprété par l’Oscarisé Russell Crowe dans un rôle collant à sa carrure mais en décalage total avec sa filmographie: L.A. Confidential en 1997, Gladiator en 2000, A Beautiful Mind en 2001, American Gangster en 2007, Man of Steel en 2013. A moins que leur connivence ne soit que le résultat d’une campagne marketing efficace, il semble que Ryan Gosling et Russell Crowe aient pris réellement plaisir à jouer leur rôle et échanger des punchlines.

Sketch de promo: Ryan Gosling et Russell Crowe ont du s’amuser à faire ce film et sa promo

Quelques mots sur le réalisateur: Shane Black. On lui doit Kiss Kiss Bang Bang (2005) et Iron Man 3 (2013). Il est aussi et surtout le scénariste de Lethal Weapon 3 & 4, duo policier formé par Riggs et Murtaugh (bientôt en série) qui associe explosion et humour, même formule que The Nice Guys. Son prochain projet est Predator prévu en 2018, le remake du film de 1987 avec Arnold Schwarzenegger et dans lequel il était lui-même acteur.

On notera également la présence de deux pointures: le directeur photo Philippe Rousselot qui a travaillé avec Tim Burton (Big Fish en 2003, Charlie et la Chocolaterie en 2005) et Guy Richie (Sherlock Holmes en 2009 et 2011) et Kym Barrett, costumier des Wachowski (les trois Matrix en 1999 et 2003, Speed Racer en 2008, Cloud Atlas en 2012, Jupiter Ascending en 2015).

The Nice Guys
The Nice Guys: des voitures stylées, des costumes 70’s avec des cols « pelle à tarte »

The Nice Guys n’est pas un projet nouveau. Le script originel date de 2001 mais n’avait pas abouti à l’époque. Puis, le projet a été présenté à CBS pour en faire une série, sans succès car pas assez politiquement correct. Le film a été présenté hors-compétition au festival de Cannes ce dimanche 15 mai avec une sortie en salles le même jour.

Si nous appréciez les bromances agrémentées d’explosions et/ou les ambiances 70’s, voici quelques suggestions :

  • Les Armes Fatales 1, 2, 3 et 4 (1987-1998),
  • 21 Jump Street (2012),
  • La série télé Amicalement vôtre « The Persuaders » (1971, 1972),
  • Boogie Nights (1997),
  • American Gangster (2007),
  • American Hustle (2013).
Portrait de MarquisDaily
MarquisDaily

Cinéphile, photoshoppeur et rédacteur en herbe

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire