LIVE
  • Prochain live : chaque mardi à 20h30

The Man on the High Castle: la saison 2 approche

The Man of the High Castle est une série dont la première saison a été produite et diffusée par Amazon Videos. Elle fait partie d’un nombre important d’œuvres de Philip K. Dick adaptées au cinéma ou ayant inspiré des films: Blade Runner, Total Recall, A Scanner Darkly…  Le livre, Le Maître du Haut Château, a été publié en 1962. La série a quant à elle été mise en ligne à partir de 20 novembre 2015, hormis le pilote et le second épisode, diffusés plus tôt.


L'excellent Rufus Sewell (à gauche)

La première saison de dix épisodes a certainement été avalée d’une traite par beaucoup. Elle oscille à merveille entre fascination pour sa réalisation impeccable et horreur. En effet, l’Allemagne nazie et le Japon impérial sont sortis victorieux de la 2nd guerre mondiale et en 1962, les deux puissances se font face dans un rapport de force qui favorise la superpuissance européenne. L’histoire est campée sur le continent nord-américain divisé, l’est étant sous domination du Grand Reich allemand, l’ouest sous celle de l’Empire Japonais, séparés par une zone neutre. Les destinées de personnages bien developpés (officier, résistant, fonctionnaire, policier, artiste, antiquaire…) s’entrecroisent et sont bouleversées alors que le Reich menace le Japon. Par ailleurs, une série de films convoités par tous les protagonistes apparait et raconte une tout autre histoire que celle qui se trame. Elle s’apparente à celle que nous, téléspectateurs, connaissons et qui a vu les alliés l’emporter sur les forces de l’Axe, puis les Etats-Unis et l’USSR s’affronter durant la guerre dite "froide".


Juliana interprétée par Alexa Davalos

Avec un solide 8/10 sur IMDB, deux Emmys et de nombreuses autres récompenses, le succès a été au rendez-vous pour cette série. La seconde saison est donc attendue avec impatience et sera disponible sur Amazon à compter du 16 décembre. L’épisode final à grand suspens a offert de nombreuses possibilités qu’on espère voir être développées : le monde basculera-t-il vers un nouveau conflit armé planétaire ? Quel devenir pour le général du Reich, John Smith, superbement interprété par Rufus Sewell ? Les visions de Tagomi (Cary-Hiroyuki Tagawa) aideront-ils à révéler la vérité ? Quel est le futur du trio romantique formé par Juliana (Alexa Davalos), Joe (Luke Kleintank) et Frank (Rupert Evans)? Verra-t-on enfin le Berlin imaginé par Albert Speer et existant dans cet univers dystopique ? Le devenir de la Russie, de l’Afrique et de l’espace méditerranéen sera-il évoqué ? Qui est le maître du Haut Château ? Et The Grasshopper Lies Heavy (Le Poids de la Sauterelle en français) est-il un film représentant la réalité, une réalité parallèle ou un autre monde possible ?


Frank et dans sa main, une bobine de l'un des films recherchés par tous

Malgré quelques facilités de narration dans les premiers épisodes, la série étonne par la qualité de sa réalisation et de ses acteurs. Une grande partie des personnages sont attachants, tiraillés entre leur destinée et les choix qui s’offrent à eux. Les scènes-clés sont bien enchainées, donnant du rythme à la première saison. Certaines (comme celle du charnier) sont particulièrement dures. De plus, la New York nazie et la San Francisco japonaise sont réalistes à en frémir. De part toutes ces qualités, The Man on the High Castle est une série remarquable et on attend beaucoup de la seconde saison. Moins d'un mois à tenir.

 

Portrait de MarquisDaily
MarquisDaily

Cinéphile, photoshoppeur et rédacteur en herbe

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire