LIVE
  • Prochain live : chaque mardi à 20h30

Critique: Harry Potter et l'Enfant Maudit

Avec Harry Potter et les Reliques de la Mort, J.K Rowling achevait il y a neuf ans une saga légendaire... Mais nous n'essaierons pas ici de vous présenter Harry Potter.

Harry Potter et l'Enfant Maudit est, pour rappel, une pièce de théâtre en deux parties, co-écrite par J.K Rowling, Jack Thorne et John Tiffany. C'est surtout la suite directe des Reliques de la Mort, qui reprend l'histoire là où nous l'avions laissée dans l'épilogue. Dix-neuf ans plus tard, Harry, Ron et Hermione passent le témoin à la nouvelle génération de sorcier : leurs enfants, qu'ils quittent sur le quai du Poudlard Express.


Petite présentation du casting de The Cursed Child, avec des notes de l'auteure.

C'est avec énormément d'émotion qu'on retrouve Harry et sa bande, et qu'on découvre ces nouveaux personnages. On retiendra surtout les deux personnages principaux : Albus, deuxième fils d'Harry avec qui il entretient une relation difficile, et puis Scorpius, fils de Drago Malfoy. Ces deux-là sont LA force majeure de la pièce : leur dynamique transpire littéralement des pages, et on aurait aimé en voir encore plus. Cependant, ils doivent composer avec le cast de la saga originale qui en grandissant a bien changé. Evidemment, les gens changent, mais les fans seront immanquablement partagés par certains choix de développement.


Scorpius et Albus, les deux nouveaux protagonistes de The Cursed Child. Un nouveau duo de choc !

Harry Potter et l'Enfant Maudit est dans son ensemble une œuvre qui divise. Si la première partie tient toutes ses promesses, la deuxième voit l'histoire complètement déraper. En effet, la pièce joue avec les limites de l'univers de J.K Rowling. Pire, elle les étire jusqu'à paraître, parfois, invraisemblable. Certains passages sont vraiment simplistes en terme de récit ; d'autres éléments de l'histoire sont carrément comparables à une fanfiction de mauvais goût.

Sauf que ce n'est pas de la fanfiction. L'Enfant Maudit appartient au canon d'Harry Potter malgré toutes ses imperfections. On a beau s'être complètement approprié une œuvre, elle appartient toujours et avant tout à son auteur, et il en fait ce qu'il veut. Même si ça déçoit. Et le déni des fans n'y changera rien...


Harry et Albus Severus Potter, dont la relation est au cœur de la pièce.

L'enfant Maudit est une œuvre qui a définitivement ses défauts. Mais la qualité médiocre de son intrigue est largement compensée par ses qualités : d'anciens personnages solides qui continuent de grandir, de nouveaux déjà bien explorés avec beaucoup de potentiel. Le nouvel antagoniste, bien qu'un peu en demi-teinte et complètement à contre-courant des événements de la saga principale, est loin d'être irrécupérable. Et enfin, c'est du Harry Potter, par la barbe de Merlin ! 

Au final, on peut dire que ce nouvel opus d'Harry Potter est… bon. Mais il ne satisfera pas toutes les attentes des fans les plus accros. Dommage. N'empêche que tout le monde va le lire quand même ! Il est à noter qu'en plus, la plupart des gens n'ont qu'une partie de l'expérience puisqu'ils n'ont pas vu la pièce. Et, au vu des photos et des critiques, ça a l'air d'être quelque chose de… Magique ?


La scène d'ouverture. Petite note: si vous avez un niveau d'anglais correct, jetez vous sur l'édition originale !

 

Portrait de Gaerynn
Gaerynn

Rédacteur avide de manga, comics et de pop culture en général. Bow-ties ares cool.

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire