Prochain live
  • Prochain live : chaque mardi à 19h

La communauté Cult'n'Click a du talent : Stothez

Un peu de gaming, des animes, beaucoup de waifus, nous vous présentons aujourd’hui Stothez. Il a eu la gentillesse de réaliser la nouvelle bannière du Facebook de Cult’n’Click : un BigB plus vrai que nature, Kere le sourire en coin et Cardell en supporteur de l’AS Monaco comme jamais. Alors, allez découvrir son travail et pour vous en donner encore plus envie, il a accepté de nous accorder un entretien :

 

Stothez, peux-tu te présenter ?

J'ai 29 ans et je viens d'Alsace. Je dessine depuis à peu près toujours. Mes premiers dessins étaient censés ressembler à Sonic ou aux Tortues Ninjas. C'est surtout quand la chaîne MCM a eu l'excellente idée de rediffuser DBZ (cela doit remonter à 2003, je crois) que je m'y suis mis sérieusement. Au même moment, Canal + diffusait une émission appelée La Kaz qui proposait des animés comme GTO, Excel Saga ou Full Metal Alchemist. Un an après, Internet débarquait à la maison et je découvrais les animés fansub. Avec un tel alignement de planètes, et après des années de disette post Club Dorothée, forcément, j'ai voulu dessiner tout ça. Malgré tout, je n'ai jamais fait d'études d'art. Je m'étais dit qu'il valait mieux assurer avec une fac d'économie qui (spoiler alert) n'a mené à rien. Une erreur de parcours ! Aujourd'hui, je continue à dessiner en parfait autodidacte. J'aimerais en faire mon métier et c'est pour ça que je travaille sur mon propre manga. On verra si un éditeur s'y intéresse quand je l'aurai terminé.

 

 

#anime #illustration #drawing #manga #dessin #art

A post shared by KPStothez (@kpstothez) on

Tes sujets sont souvent… dénudés. Des rêves de waifus ? Quels sujets t’inspirent ?

Tu veux parler des "Madames" que je dessine en stream ! A la base, je streamais du dessin pour m'améliorer. Cet exercice me forçait à faire quelque chose de nouveau tous les soirs. Autant je réussissais à dessiner les silhouettes d'hommes, autant celles de femmes me posaient problème. De ce fait, je me suis mis à dessiner en m'inspirant de photos que je trouvais sur des sites "olé olé". Mais jamais vulgaire, attention, j'y tiens ! Maintenant, cette habitude est restée et les gens en redemandent. Sauvez-moi ! C'est un supplice de dessiner des jolies filles tous les soirs ! Plus sérieusement, je m'entraîne aussi avec des supports comme des groundworks d'animés. En gros, il s’agit d’une compilation de dessins que font les animateurs pour avoir une séquence complète, image par image. Le travail semble un peu technique, dit comme ça, mais très utile pour s'entrainer aux poses dynamiques. Personnellement, j'utilise très souvent celui tiré de l'animé FLCL, un de mes animés favoris. Par ailleurs, j'utilise des artbooks d’artistes comme Yoh Yoshinari (Gurren Lagann, Kill la Kill et Little Witch Academia). Je pourrais aussi parler de tous ceux que je suis sur Twitter : Sushio, Eisaku Kubonouchi, Shunya Yamashita, Hiroyuki Imaishi… ou de mangas des années 80, mais la liste est infinie !

 

Es-tu amateur de ciné ? de séries ?

Je ne regarde pas beaucoup de séries à part Game of Thrones que je suis religieusement. Je suis un grand fan de cinéma asiatique depuis que j'ai vu des films direct-to-video de Takashi Miike comme Visitor Q. Les coréens font vraiment des films extraordinaires : Old Boy de Park Chan-Wook est un de mes films préférés. J'aime aussi tous ceux qu'ont fait John Woo et Chow Yun Fat. Pareil pour le japonais Sion Sono qui a d'ailleurs réalisé une série pour Amazon, Tokyo Vampire Hotel, parfaitement introuvable chez nous. Mais que fait Amazon France ? Pour ce qui est des animés, tout ce que réalise Hiroyuki Imaishi est validé par avance. Achetez Dead Leaves, là maintenant, il est indispensable.

 


Cardell : du brouillon papier à sa version colorisée

Comment travailles-tu ?

Je dessine depuis chez moi. Je commence toujours sur une feuille blanche avec un crayon sec pour les grandes lignes. Puis je repasse le tout avec un crayon plus gras pour les détails et enfin j'encre avec un feutre pigment. Après avoir gommé le crayonné, je scanne le dessin et j'enlève les dernières traces sur Photoshop. Je colorise avec ma tablette. A une époque, j'utilisais des feutres à alcool pour la couleur mais on n’a pas vraiment le droit à l'erreur, ce qui reste encore un problème pour moi.

 


Retrouvez Stothez en direct sur Twitch

Sur ton Twitch, que peut-on découvrir ?

Je streame 90% de dessin, 10% de jeu à peu près, du JRPG en général. Etonnant, non ? Les après-midis, je travaille sur mon manga. En ce moment, je fais toutes les ombres et trames. Et les soirs, selon l'envie, je fais un peu de jeu pour la détente. Dans tous les cas, il y a les fameuses "Madames" et des fanarts à un moment ! Tout ça se passe surtout en semaine. Je réserve mes weekends à la vraie vie. Si vous voulez voir quelqu'un qui fait des trucs géniaux, suivez Thomas Romain sur Twitter. Il dispose aussi une chaîne Youtube où il donne des conseils. Il est français et travaille dans l'animation au Japon. On parle beaucoup de lui en ce moment pour ses séries d'illustrations basées sur les dessins de ses fils.

 

Où peut-on te retrouver ?

Sur Twitch évidemment mais l’essentiel de mes dessins est sur Facebook. Vous pouvez également me suivre sur Instagram et sur Twitter.

Portrait de MarquisDaily
MarquisDaily

Cinéphile, photoshoppeur et rédacteur en herbe

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire