LIVE
  • Prochain live : chaque mardi à 20h30

Une ville et ses films: Londres

Au tour de Londres d’être évoqué en films. Premier parti pris: éviter les Harry Potter, James Bond et autres Mary Poppins, choix trop évidents. Autre gajeure: non seulement apprécier la capitale anglaise par ses films mais aussi la réduire en cendres. Explications.

 

About a Boy avec Hugh Grant, Nicholas Hoult et Rachel Weisz (2002)

Depuis plus de deux décennies, Hugh Grant incarne le dandy londonien par excellence. Quatre Mariages et un Enterrement, Nothing Hill, Bridget Jones Diary, Love Actually: les choix sont nombreux mais About a Boy sort très largement du lot. La relation entre Will, hispter immature et le jeune Marcus mène les personnages de Clerkenwell, quartier industriel reconverti en zone résidentielle tendance, Regent Park et son zoo, Oxford Circus, Notting Hill et plusieurs restaurants réputés où Will se sépare les femmes qu’il séduit. Un autre détail relie ce film à la ville: le parfait accent londonien de Hugh Grant qui devrait servir d’exemple à quiconque souhaite apprendre l’anglais (message discret à notre rédacteur en chef):

Si cet excellent film ne vous suffit pas, lisez le livre dont le scénario est issu, écrit par Nick Hornby, « About a Boy », également très réussi.

 

Sherlock, les séries tv

Ignorons les films de Guy Ritchie (2009 et 2011) avec Robert Downey Jr et Jude Law pour nous intéresser à deux versions des histoires de Sherlock Holmes et de son acolyte le docteur Watson. Elles offrent des perspectives singulières sur les personnages et la ville de Londres, l’une à l’époque victorienne, l’autre moderne.

Jeremy Brett a interprété un Sherlock très convaincant durant huit séries entre 1984 et 1994. Son environnement est celui du Londres de la fin de XIXème siècle, reconstitué à Manchester et également dans le comté du Cheshire (nord-ouest de l’Angleterre) et à Liverpool. L’architecture, les voitures à cheval, les costumes et la transcription des romans de Conan Doyle, tout y est juste.

Jemery Brett
Un Londres presque authentique dans le Sherlock de Jeremy Brett et David Burke (puis Edward Hardwicke)

Depuis 2010, la BBC nous offre l’une des meilleures séries à ce jour en campant les aventures des deux personnages à notre époque contemporaine, à l’exception du premier épisode de la 4eme saison (2016). Le duo d’investigateurs est incarné par Benedict Cumberbatch et Martin Freeman. Il est difficile de faire une liste exhaustive des lieux qu'ils visitent. Parmi les plus remarquables: la tour de Londres, Chinatown, la roue du millénaire sur les rives de la Tamise, l’hôpital de St Bartholemew, Trafalgar Square, New Scotland Yard, la Tower 42 dans la cité financière de Londres et bien sûr le 221B Baker Street qui est en fait reconstitué au 187 North Gower Street à 25min de distance.

Benedict Cumberbatch
Cumberbatch et Freeman dans un Sherlock contemporain

 

Le Discours d'un Roi avec Colin Firth, Geoffrey Rush, Helena Bonham Carter (2010)

L’incarnation du roi George VI a value à Colin Firth l’Oscar du meilleur acteur en 2011. Il y est tout simplement brillant même en imitant les défauts d’élocution du monarque. Ici, la petite histoire de l'homme s’inscrit dans la grande histoire des pays et des peuples. Ce Londres de ce film-ci est royal à proprement parler: Buckingham Palace, le Old Royal Naval College, l’abbaye de Westminster, le manoir dit Lancaster House.

The King's speech
Scène intimiste d'un roi et son orthophoniste

 

Thor: The Dark World avec Chris Hemsworth, Natalie Portman et Tom Hiddleston (2013)

Ce film a été tourné dans deux lieux principaux: l’Islande et Londres. Le Old Royal Naval College dans le district de Greenwich est à nouveau à l’honneur car la scène de combat final entre Thor et Malekith s'y déroule. En traversant notre monde et différents univers parallèles, on reconnait aussi la tour surnommée "The Gherkin" (le cornichon) dans la cité financière et la cathédrale Saint-Paul de Londres.

 

Children Of Men avec Julianne Moore et Clive Owen (2006)

Les mauvais traitements de Londres débutent sérieusement! Nous sommes en 2027. Londres fait face à de fortes tensions démographiques mais pas celles auxquelles nous pourrions penser de nos jours: les femmes sont devenues stériles, aucun enfant ne nait plus et les gouvernements tombent. Une dystopie qui mène Théo joué par Clive Owen et les personnages de ce film au travers un Londres divisé, sous contrôle policier et frappé par des attaques terroristes. De longs plans-séquences donnent aux décors une importance particulière. Ils encadrent Théo et rappellent aux spectateurs la tragédie que vit le monde. Parmi les lieux de tournage: Fleet street (dans l’introduction du film), le musée d’art moderne Tate, Wimbledon, l'Arche de l'Amirauté à l’extrémité du Mall, l’ancienne station électrique de Battersea. Le tout modifié à grand renfort de CGI.

London
Un Londres en ruine, en 2027

Deux autres films majeurs intéresseront ceux d’entre vous qui aiment les dystopies londoniennes : A Clockwork Orange (1971) et V for Vendetta (2005).

 

G.I. Joe: Retaliation avec Dwayne Johnson et Channing Tatum (2013)

Chose promise, chose due: les cendres. Le Londres qui a survécu aux bombardements allemands durant la 2eme guerre mondiale n’a pas eu cette chance avec certains films hollywoodiens. Le récent London has fallen avec Gerard Butler et Aaron Eckhart (2016) et le combat autour du London Eye dans Fantastic Four: Rise of the Silver Surfer (2007) ne sont rien en comparaison de cette scène de G.I. Joe: Retaliation. Le film est médiocre mais il donne des frissons dans le dos:

Plus que jamais, « Keep Calm and Carry On » !

 

A bientôt, pour une autre ville et ses films.

 

 

Portrait de MarquisDaily
MarquisDaily

Cinéphile, photoshoppeur et rédacteur en herbe

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire