LIVE
  • Prochain live : chaque mardi à 20h30

T2 : Trainspotting, la bande-annonce

On prend les mêmes et on recommence, vingt ans plus tard. Le réalisateur Danny Boyle (The Beach, Slumdog Millionaire, Trance), l’écrivain Irvine Welsh et le scénariste John Hodge s’associent de nouveau pour nous offrir une suite à Trainspotting. Lors d’interviews promotionnelles du film, chacun se défend de n’en vouloir qu’à son succès commercial presque certain, le film de 1996 ayant marqué les esprits. « Nous étions tout nerveux avant de nous décider de le faire… mais une fois le scénario lu, tout le monde était certain que nous n’allions certainement pas souiller l’héritage du premier film…» a déclaré Welsh à New Musical Express. « Le [Trainspotting] est trop précieux pour nous tous pour risquer cela » dit McGregor lors d’un entretien à Associated Press. On mise très volontiers sur leur bonne foi.

T2 : Trainspotting (sans rapport avec Terminator) repose sur certains éléments du livre Trainspotting lui-même mais aussi sa suite, Porno, publié en 2002. De plus, les mêmes acteurs seront présents : Ewan McGregor, Ewen Brember, Jonny Lee Miller et Robert Carlyle incarneront à nouveau Renton, Spud, Sick Boy et Begbie respectivement. Nikki sera interprétée par Anjela Nedyalkova. On en sait peu sur l’histoire elle-même et le synoptique de Sony est pour le moins vide de sens. Le livre et la bande-annonce nous offrent des pistes : la production de films pornographiques, les trahisons entre amis, la drogue. Et bien sûr le football, les bagarres de bar et les chutes au ralenti. Avec un peu de chance, nous aurons à nouveau la chance de revoir les pires toilettes d’Ecosse dans lesquelles Renton plongeait dans le premier film.

Le texte lu par Ewan McGregor dans cette bande-annonce rappelle l’introduction culte du film de 1996 à deux différences notables. Les produits de consommation cités sont ceux de notre époque, le passage du temps changeant notre monde et assurément les quatre personnages ; alors que le texte de 1997 se terminait par « Je choisis de ne pas choisir la vie… », la bande-annonce parait un peu plus optimiste : « choisis ceux que tu aimes, choisis ton futur, choisis la vie », des propos peu compatibles avec une dépendance à l’héroïne. Souhaitons-le à Renton.

Le film sortira en salle le 27 janvier 2017.

 

Portrait de MarquisDaily
MarquisDaily

Cinéphile, photoshoppeur et rédacteur en herbe

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire