Prochain live
  • Prochain live : chaque mardi à 20h30

Rocky: bientôt 40 ans

Rocky, le premier film du célèbre boxeur italo-américain, créé et interprété par Sylvester Stallone, s’apprête à souffler ses 40 bougies. Il est sorti aux E-U le 3 décembre 1976. Peu étaient convaincus par le potentiel du film hormis les producteurs Irwin Winkler et Bob Chartoff et Sylvester Stallone lui-même. L'écriture du scénario débuta en 1969 alors que sa carrière d’acteur ne lui permettait pas de vivre. Malgré tout, il refusa de vendre les droits du film pour 350 000$. Des acteurs célèbres à l’époque comme Burt Raynolds, Ryan O’Neal, James Caan et Nick Nolte étaient pressentis pour le rôle et pourtant, Stallone s’obstina à en être l’acteur principal. Bien lui en a pris. Dôté d’un budget inférieur à 1m$, le film remporta un incroyable succès, commercial et critique: 117m$ aux E-U seulement, oscars des meilleurs film (devant Taxi Driver de Martin Scorsese), réalisateur et montage ainsi que sept autres nominations.


Stallone en parlant de Rocky: "C’est un très petit film, 25 jours de tournage, moins d’un million. John Avildsen fut si courageux et Bill Conti a écrit une musique qui était si inattendue et si noble..."

Un excellent article de Mike Fleming sur Deadline retrace la carrière de Stallone et en particulier l’influence qu’a eu le personnage de Rocky sur la vie et la carrière d’un acteur en perdition: six films entre 1976 et 2006 dont une vraie conclusion respectable, un spin-off réussi (Creed avec Michael B. Jordan) et des opportunités d’explorer d’autres domaines que les films d’action, pour le pire (Arrête ou ma mère va tirer, 1992) comme le meilleur (Cop Land, 1997). Par ailleurs, le réalisateur et producteur Derek Wayne Johnson prépare un documentaire sur la genèse de Rocky intitulé 40 ans de Rocky  la naissance d’un classique. Il sortira en 2017 de même qu’un autre documentaire sur la vie de John Avildsen, réalisateur de Rocky, Rocky V, Inferno, Karate Kid… Ce documentaire-ci aura certainement inspiré celui consacré à l’ « étalon italien ».


« Sly - surnom de Stallone - a aimé notre documentaire John G. Avildsen: King of the Underdogs... Impatient de travailler avec lui à nouveau ». Source: instagram

 

Portrait de MarquisDaily
MarquisDaily

Cinéphile, photoshoppeur et rédacteur en herbe

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire