Prochain live
  • Prochain live : chaque mardi à 19h

NBA : Irving et Thomas changent d'équipe

Les transferts de cette intersaison ont déjoué les pronostics. On attendait Paul George à Cleveland ou Los Angeles, le voilà avec le MVP en titre Russell Westbrook à Oklahoma ; Chris Paul aurait pu devenir le nouveau meneur des Spurs de San Antonio, il rejoint James Harden à Houston ; Jimmy Butler va finalement jouer pour les Timberwolves de Minnesota alors que 2-3 équipes de la conférence est étaient citées pour l'accueillir.

La NBA réussit presque toujours à surprendre et voici un nouvelle exemple : l’annonce du transfert de Kyrie Irving de Cleveland vers Boston en échange d’Isaiah Thomas, Jae Crowder, Ante Zizic et la sélection des Nets dans la draft 2018. Irving et Thomas sont comparables : les marqueurs prolifiques avec plus de 25 points et presque 6 passes décisives par match, 90% de réussite au lancer franc, des nerfs d’acier au quatrième quart temps, relativement petits (surtout Thomas) et perfectibles en défense. Irving a pour lui trois finales de NBA en trois ans et une victoire en 2016-17. Le départ de Thomas a certainement dû briser le cœur des supporters des Celtics tant le joueur est charismatique. Durant les play-offs 2017, sa dévotion à l’équipe a été remarquable et ce malgré le décès de sa sœur dans un accident de voiture, le premier jour de la phase finale.

Les Cavaliers de Cleveland disposent désormais de nouveaux atouts qui devraient changer son style de jeu : moins d’isolations, plus de passes. Sa défense périphérique devrait aussi être améliorée avec Crowder. Mais comme toujours en NBA, le transfert a aussi des motivations financières. Cleveland pourrait ne pas renouveler le contrat de Thomas qui expire à la fin de la saison 2017-18. Il est aussi probablement que Lebron James, le fils prodigue, joue ailleurs en 2018. De même, l’ex-MVP Derrick Rose a signé pour un an seulement et un salaire minimum de 2m$ avec l’espoir de toucher le pactole en 2018 : pas certain qu’il ne le voit jamais. Voilà donc trois salaires potentiellement en moins, des places disponibles à l'intersaison 2018-19 et deux options sur l’avenir : le jeune croate Ante Zizic n’a pas joué lors sa première saison dans la ligue mais il paraît disposer d’un bon potentiel offensif et être un contreur volontaire. De plus, beaucoup misent sur une nouvelle saison catastrophique des Nets qui les rendraient plus susceptibles de sélectionner un joueur parmi les plus talentueux de la Draft 2018… au profit de Cleveland.

Les Celtics semblent quant à eux parer pour l'avenir. Tout d’abord, l’ajout de Gordon Hayward (22 points / match avec les Utah Jazz l’an dernier) et la sélection de l’excellent rookie Jayson Tatum sont prometteurs. De plus, Irving est maintenant membre de l’équipe pour deux ans, plus une troisième si il le souhaite. De quoi envisager sereinement le futur de l’équipe dans une conférence est plutôt faible. Les Washington Wizards, les Toronto Raptors et bien-sûr Cleveland, sauf implosion en 2018, formeront avec les Celtics le carré final des saisons à venir.

La succession d’événements qui ont conduit à ce transfert est étonnante. Après une défaite sèche en finale face aux Golden State Warriors (1-4), Irving aurait exprimé aux responsables des Cavaliers son souhait de tenter sa chance ailleurs. La mainmise de Lebron James sur l’équipe, fut-il le meilleur joueur au monde, peut en effet être étouffante pour un joueur de 25 ans sur la pente ascendante. Alors, comment sortir de l’ombre du King : en restant à Cleveland et attendre son départ ou immédiatement quitter Cleveland, son choix finalement. Etonnant tout de même qu’Irving finisse à Boston, l’ennemi n°1 de Cleveland dans la conférence est. L’an dernier, on se rappelle que Kevin Durant avait rejoint l’équipe qui l’avait battu en finale de conférence ouest, à savoir les Golden States Warriors. Sa décision avait provoqué un tôlé. La différence majeure est cependant que Durant avait choisi Golden States et qu’Irving n’est pas maître de son destin.

Ces dernières semaines, les tweets cryptiques de Lebron James et les déclarations de son entourage ont alimenté la conversation : est-il vraiment surpris ? Furieux ? Se sent-il trahi par Irving et les responsables de Cleveland ? En tout cas, voici du pain béni pour les médias durant la période estivale. Maintenant, il est temps d’envisager les conséquences de ce transfert sur le terrain. A moins que le rachat du contrat de Dwyane Wade par son équipe, les Bulls de Chicago, se confirme et que Wade retourne à Miami… ou retrouve son ex-coéquipier Lebron pour une nouvelle et dernière année ensemble mais à Cleveland : orgasme médiatique…

Le premier match entre Cleveland et Boston aura lieu le 17 octobre au Garden de Boston.

 

PS. On en parle, du futur départ de Carmelo Anthony des New York Knicks vers les Houston Rockets ?

Crédit : vignette & en-tête par Getty Images

NBA
Portrait de MarquisDaily
MarquisDaily

Cinéphile, photoshoppeur et rédacteur en herbe

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire
  • Commentaires

1 Commentaires

  1. Anonymous
    Arthur Shelbyaoût 24, 2017 00:43 AM

    Mauvaise operation pour Boston