LIVE
  • Prochain live : chaque mardi à 20h30

NBA All-Star 2017 : les sélections est et ouest

Les joueurs du All-Star Game 2017, 66eme du nom, ont été désignés. Déjà évoqué dans un article précédent, le vote des fans en avait laissé plus d’un circonspect. Le vote des joueurs n’a pas fait mieux : avec 324 votes seulement, les incohérences de leurs choix sautent aux yeux. Elles prouvent qu’un équilibre entre le public, les joueurs, médias est nécessaire pour que le cinq majeurs des équipes est et ouest soient justes. Les coaches ont à leur tour participé et ont sélectionné les remplaçants. Voilà le résultat de ce nouveau système de vote :

Les remplaçants représentant la conférence sont:

  • Paul George,
  • Kevin Love,
  • Kyle Lowry,
  • Paul Millsap,
  • Isaiah Thomas,
  • Kemba Walker,
  • John Wall.

Quant à la la conférence ouest :

  • DeMarcus "Boogie" Cousins,
  • Marc Gasol,
  • Draymond Green,
  • Gordon Hayward,
  • DeAndre Jordan,
  • Klay Thompson,
  • Russell Westbrook.


Steve Kerr (crédit : Scott Strazzante, The Chronicle)

Les Golden State Warriors sont donc à l’honneur. Etant largement en tête de leur conférence, leur coach Steve Kerr sera présent. A l’inverse, on ne connait pas encore celui qui mènera l’équipe de l’est, le classement étant trop serré : Tyron Lue (Cleveland Cavaliers, déjà coach des All-Stars l'an dernier, donc exclu cette année), Dwane Casey (Toronto Raptor), Brad Stevens (Boston Celtics) ? De plus, l’équipe d’Oakland claque de tous ses cylindres. Si leur kryptonite semble être les Grizzlies de Memphis, leurs victoires écrasantes face aux Cavaliers (126 – 91), aux Rockets (125 – 108) et aux Clippers (144 – 98) confirment leur statut de favoris.


Kevin Durant et Russell Westbrook, bientôt à nouveau dans la même équipe (crédit : Ezra Shaw/Getty Images)

Durant le match des All-Stars, on attend avec impatience l’instant où Steve Kerr fera rentrer Russell Westbrook entouré de quatre de ses joueurs. On connait les relations tendues entre lui et Kevin Durant, son ex-coéquipier. Durant et Westbrook se rabibocheront-ils le temps d’un match ? A la surprise de beaucoup, la machine à triple-doubles des Oklahoma Thunders, candidat au titre de MVP de la saison régulière et deux fois MVP des All-Star (2015, 2016), ne fait pas parti du cinq majeur. Stephen Curry lui a été préféré. Son meneur pour l’événement sera James "The Beard" Harden, habitué à servir les snipers à trois points de son équipe à Houston. Entre la défense en mousse d’un match d’exhibition et un tel distributeur, Curry devrait nous offrir un spectacle digne de son échauffement du 15 janvier : 47 tirs à trois points sur 50, tout simplement sidérant.


Carmelo Anthony absent, Jimmy Butler présent au All-Stars Game

Les Cavaliers, champions 2015-2016, sont assurés d’avoir trois représentants sur le terrain. A Cleveland, la bonne humeur n’est pourtant pas au rendez-vous. La méforme actuelle de l’équipe provoque des échanges houleux entre Lebron James et Dan Gilbert, propriétaire des Cavs, sur la composition de l’équipe. Elle est cependant en grande partie due à la seule absence de J.R Smith, toujours blessé. Kyrie Irving et Kevin Love seront présents au All-Star Game. Le « King James » sera évidemment là pour la 13eme fois. Non seulement il sera le plus âgé des sélectionnés mais aussi le dernier membre de la classe de 2003 qui comptait tant d’excellents joueurs et ex-All Stars: Carmelo Anthony, Dwyane Wade, Chris Bosh. Pour des raisons de santé, ce dernier n’est pas certain de pouvoir jouer à nouveau. Quant à Anthony et Wade, ils sont tous deux pris dans la tourmente alors que le manque de réussite de leur équipe respective et le poids des années les éloignent toujours un peu plus de leur gloire d’antan. Le coéquipier de Wade, Jimmy Butler, sera lui dans le cinq majeur de la conférence est. Excellent défenseur devenu attaquant redoutable (24,4 points / match cette année), il aura à cœur d’oublier la situation de son équipe le temps d’un week-end et les circonstances de son misérable 1 tir / 13 face à Miami le 27 janvier.


Isaiah Thomas, le meneur phénoménal des Celtics, sera présent

Avec Lebron James et le phénomène Giannas Antetokoumpo, l’équipe de la conférence est sera doté de deux « point forwards », c’est-à-dire des avants distributeurs. Le reste de l’équipe n’inclut aucun pivot légitime. A ce jour, la NBA est certes dominée par les arrières mais on s’interroge. Joueurs remarquables, Isaiah Thomas, Kemba Walker et Kyle Lowry mesurent moins d’ 1,85m. Cela ne devrait pas poser problème lors d’un match d’exhibition mais leurs opposants sont en comparaison des géants. De plus, les jeunes joueurs qui frappent à la porte des All-Stars sont pour beaucoup des avants polyvalents, rapides et de plus de 2m : Karl- Anthony Town (Minnesota Timberwolves), Joël Embiid (Philadephia Sixers), Kristaps Porzingis (New York Knicks), Nikola Jokic (Denver Nuggets), Jabari Parker (Milwaukee Bucks), Devin Booker (Phoenix Suns)…


John Wall des Washington Wizards (crédit : Getty Images)

Faisons un aparté sur deux joueurs particuliers, généralement peu connus des néophytes de la NBA. Dans la conférence est, John Wall. En début de saison, il se plaignait du relatif anonymat de son équipe dans lequel les médias le délaissaient. Les choses ont bien changé depuis. Depuis le début de l’année et à ce jour, les Washington Wizards ont gagné 10 matchs sur 14. Lui-même marque 23 points par match, distribue 10,1 passes par match et nous rappelle à quel point il est un joueur efficace et explosif. A l’ouest, parlons de Marc Gasol. La présence du géant espagnol, pivot de Memphis, peut surprendre. Il n’est dans le Top 5 d’aucune statistique (rebonds, contres, % au tir) mais l’ex-défenseur de l’année 2013 reste l’une des raisons pour lesquels son équipe est encore et toujours la course aux play-offs. Beaucoup auraient cependant préféré le français Rudy Gobert, dominant comme jamais cette année (12,8 points / match, dans le Top 5 de la ligue au rebond et au contre).


Gordon Hayward

L’équipe de la conférence ouest comptera l’un de ses coéquipiers des Utah Jazz, Gordon Hayward. Meilleur marqueur de son équipe depuis quatre saisons, il est connu autant pour ses performances sportives que ses positions en faveur de l’esport. Il n’aura pas à forcer son talent tant le cinq majeur qui le précédera sur le terrain est impressionnant en attaque mais aussi en défense. Parmi eux, Kevin Durant. Qui l’eût cru, il est non seulement le meilleur marqueur des Golden States Warriors (54,7% de réussite au tir, excusez-le du peu) mais aussi son meilleur contreur et rebondeur défensif. A ses côtés, Anthony Davis représentera les Pelicans de la Nouvelle Orléans, ville hôte de la compétition.

Certes, on pourra être déçu de l’absence de tel ou tel joueur. Chris Paul (non sélectionné et de tout façon blessé), Damien Lillard, Bradley Beal, Mike Conley et même de Zaza Pachulia sont tous absents de la sélection au All-Star Game. Dans une ligue qui regorge de talent, des joueurs méritants finissent nécessairement aux portes de la compétition. L’autre côté de la médaille est la fatigue. La saison régulière est longue. Les meilleurs joueurs espèrent tous la prolonger en phase finale jusqu’en finale. Quelques jours de repos profiteront à ceux qui assisteront au week-end des All-Star Game chez eux, champions snobés ou joueurs de fin de banc.

NBA
Portrait de MarquisDaily
MarquisDaily

Cinéphile, photoshoppeur et rédacteur en herbe

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire