Prochain live
  • Prochain live : chaque mardi à 20h30

The Predator, un retour inquiétant ?

Qu'elle était belle cette idée de nouveau film Predator pondu par Shane Black, le papa de Iron Man 3 et The Nice Guys. Il a du talent, des idées et en plus, cerise sur le gâteau, il a joué dans le tout premier film, celui avec le gouverneur de Californie. Mais voilà, plus nous découvrons d'images de ce fameux The Predator, plus nous flippons, avouons-le, et ce, malgré un super casting.

 

Un second trailer est arrivé sur les internets fin juin. Nous vous en parlions précédemment. Long de plus de 2 minutes, il reprend cette fâcheuse tendance qu'à Hollywood de vouloir nous montrer tout le film avant de se rendre dans la salle. Parfois, c'est piège (Avengers Infinity War), parfois on peut aisément deviner toute la structure du film et guère se tromper (Justice League, Spider-Man Homecoming). 


Boyd Holbrook

Cette nouvelle vidéo dévoile donc beaucoup du film, sur les lieux, les personnages, leurs actes, leurs confrontations avec la bête. On y découvre même un Predator Ultime, plus grand, plus fort et plus beau. Ah non, pas plus beau. Voilà typiquement le genre d'élément que nous aurions voulu découvrir bien installé dans notre siège.

On en sait trop, ce qui vient un peu flinguer la bête et ce que ce trailer montre ne rassure pas des masses : Predator très visible et à découvert, des combats classiques, des répliques peu inspirées, quand elles ne sont pas vulgaires.

On peut donc craindre un énième film d'action sans surprise, qui n'effacera pas le trop friable Predators de 2010, souvent décrié bien que doté de certaines qualités (les affrontements, l'ambiance oppressante notamment). Mais croisons les doigts.


Olivia Munn

Le film est porté par Boyd Holbrook (Narcos, Logan), Sterling K.Brown (This is Us) et Olivia Munn (The Newsroom). On y retrouve aussi Jacob Tremblay (Room), Yvonne Strahowski (The Handmaid's Tale), Thomas Jane (The Expanse) ou encore Alfie Allen (Game of Thrones).

Toutes les scènes avec l'excellent Edward James Olmos (Battlestar Galactica) ont été coupées au montage.

 

Portrait de Kere
Kere

« Je respire une fois sur deux, j’ai fait du sport. » Rédacteur en chef

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire