LIVE
  • Prochain live : chaque mardi à 20h30

A Wrinkle in Time : les Oscars en ligne de mire

La production Disney est attendue par ceux qui ont aimé le livre de Madeleine L'Engle. Publié en 1962, il est considéré comme un classique outre atlantique. Il est disponible en France dans des collections de romans pour enfants. Un raccourci dans le temps (A Wrinkle in Time, son titre original) est le premier volume d’une série de cinq œuvres dans laquelle Disney ne manquera pas de puiser si le film devait rencontrer le succès escompté.

Enfants de grands scientifiques, la jeune Meg et son frère Charles Wallace ainsi que leur ami Calvin sont des adolescents mal dans leur peau qui se voient embarquer dans une aventure surnaturelle. Meg est la seule à pouvoir faire face aux forces du mal, la matière noire, qui emprisonne son père et menace le monde, ou plutôt les mondes extraterrestres, accessibles au travers de l’espace-temps. Le bien contre le mal, le courage d’enfants dont dépend le sort des adultes, quelques références bibliques, le pouvoir de l’amour… vous avez les ingrédients du succès du livre.


Storm Reid dans les bras de son père interprété par Chris Pine

Le film dispose déjà d’un certain nombre d’atouts. Disney cible des spectateurs jeunes, les personnages principaux étant eux-mêmes interprétés par de jeunes acteurs inconnus, donc à découvrir : Storm Reid (Meg), Levi Miller (Calvin), Deric McCabe (Charles Wallace). Le casting adulte est intéressant : Chris Pine (Mr Alex Murry), Gugu Mbatha-Raw (Dr. Kate Murry), les guides célestes qui aideront Meg à retrouver son père étant interprétées par Mindy Kaling (Mrs Who), Reese Witherspoon (Mrs Whatsit) et la reine de la télévision américaine, Oprah Winfrey (Mrs Which). A elle seule, Oprah garantit le succès du film aux Etats-Unis tant elle est célèbre et son accès aux médias (dont les siens) pour promouvoir le film, facile.


Oprah Winfrey et Ava DuVernay

A la réalisation, on trouve Ava DuVernay avec qui Oprah a déjà collaboré sur des séries télé comme Queen Sugar. Et c’est là que le projet de Disney devient intéressant. DuVernay est une scénariste et réalisatrice connue pour son engagement politique en faveur de la cause afro-américaine. Elle a d’ailleurs gagné l’Oscar du meilleur documentaire pour The 13th dénonçant le système carcéral américain et ses racines esclavagistes. Elle est aussi reconnue pour son talent tout court, notamment grâce à Selma pour lequel elle a remporté le Golden Globes de la meilleure réalisatrice en 2015. Disney saura-t-il prendre des risques et s’aventurer sur des thèmes délicats ? Le couple métissé que forment les professeurs Murry en est-il un signe ? La scène de la bande-annonce dans une banlieue proprette et aseptisée dans laquelle les trois héros se "seraient perdus", fait-elle passer un message social ? A priori, on en doute, Disney doit aussi penser à la recette du film. Mais sa sortie à quelques jours des Academy Awards 2018 (le 4 mars), souvent critiqués pour favoriser les professionnels blancs du cinéma, offrira à des afro-américains de talent une opportunité pour promouvoir leur cause. Et qui sait, gagner une nomination ou un Oscar, ne serait-ce que pour les effets spéciaux, de toute évidence très travaillés.

Portrait de MarquisDaily
MarquisDaily

Cinéphile, photoshoppeur et rédacteur en herbe

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire