LIVE
  • Prochain live : chaque mardi à 20h30

Le Monde de Dory, notre critique vidéo

Une mémoire de poisson rouge: courte. Et celle d’un poisson bleu? Pas mieux.

Issue des studios de Disney et Pixar, la suite du Monde de Némo (2003) nous fait suivre les aventures de Dory, petit poisson distrait parti à la recherche de ses parents biologique. Le film joue avec humour des trous de mémoire du personnage. Il emprunte à son prédécesseur le rythme, la bonne humeur et les couleurs chatoyantes. En somme, la formule reste similaire: un parcours initiatique, des rencontres, des émotions, une morale. Le film est calibré pour satisfaire enfants et parents qui s’amuseront à reconnaitre les célébrités qui ont prêté leur voix aux personnages. Dans le désordre: dans la version française, Mathilde Seigner (Destinée, le requin-baleine), Franck Dubosc (Marin), Philippe Lellouche (le poulpe Hank), Kev Adams (Bailey le bélouga); dans la version originale américaine, Ellen DeGeneres (Dory), Albert Brooks (Marin), Diane Keaton (Jenny, la mère de Dory), Idris Elba (Fluke, l’otarie).


Dory retrouvera-t-elle ses parents?

Réalisé et écrit par Andrew Stanton à qui on doit Le Monde de Némo, les Toy Stories, Wall-e… et aussi Angus MacLane, Le Monde de Dory est un succès indéniable. 800 millions de dollars plus tard auquel s’ajoute le milliard de Zootopie, Disney affole les compteurs cette année. Le box-office aurait donc tranché. Mais qu’en ont pensé Cardell et Kere, grand connaisseur des œuvres de Pixar? Voici une vidéo où vous saurez tout.

Portrait de MarquisDaily
MarquisDaily

Cinéphile, photoshoppeur et rédacteur en herbe

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire