Prochain live
  • Prochain live : chaque mardi à 19h

Mother!, Barry Seal, Le Redoutable, Good Time... les sorties ciné de la semaine

Voici les principales sorties ciné du 13 septembre :

Nouveau film de Darren Aronofsky (Black Swan, The Wrestler, Requiem for a Dream), Mother! raconte l’histoire d’un couple qui voit son idylle perturbée par l’arrivée d’invités imprévus. Au casting on retrouve Jennifer Lawrence, Javier Bardem, Ed Harris et Michelle Pfeiffer.

Très inspiré des films d’horreur paranoïaques à la Rosemary’s Baby, le film pourrait, d’après les premiers retours, valoir à Jennifer Lawrence une nouvelle nomination aux oscars.

Que peut-on en attendre ? Après avoir tourné dans de nombreux festivals (Venise, Deauville) les premiers retours sont mitigés. Certains crient au chef-d’œuvre et d’autres ne se sont pas gênés pour huer le film à la fin des projections. Comme pour tous ses films, Darren Aronofsky divise mais ne laisse pas indifférent.
Voir notre article sur le film et la bande-annonce.

L'histoire vraie de Barry Seal, un pilote arnaqueur recruté de manière inattendue par la CIA afin de mener à bien l'une des plus grosses opérations secrètes de l'histoire des États-Unis : voici le programme de Barry Seal : American Traffic. Trois ans après Edge Of Tomorrow, Tom Cruise et le réalisateur de La Mémoire dans la peau, Doug Liman se retrouvent pour un film bien plus réaliste que le précèdent mais qui semble tout aussi teinté d’humour.

Au casting Tom Cruise sera accompagné de Sarah Wright, Domhnall Gleeson et Jesse Plemons.

Que peut-on en attendre ? Tom Cruise encore dans un avion et dans un rôle beaucoup plus décomplexé que Jack Reacher ou Ethan Hunt, cela donne envie, surtout que Barry Seal : American Traffic semble un retour gagnant pour l’acteur (88% sur Rotten Tomatoes) après les échecs consécutifs de Jack Reacher 2 et La Momie.
Voir la bande-annonce du film.

Après un film oscarisé, The Artist, et un gros échec, The Search, Michel Hazanavicius, connu du grand public grâce a OSS 117, revient cette semaine avec Le Redoutable.
Paris 1967. Jean-Luc Godard, le cinéaste le plus en vue de sa génération, tourne La Chinoise avec la femme qu'il aime, Anne Wiazemsky, de 20 ans sa cadette. Ils sont heureux, amoureux, séduisants et ils se marient. Mais la réception du film à sa sortie enclenche chez Jean-Luc une remise en question profonde. Mai 68 va amplifier le processus et la crise que traverse Jean-Luc va le transformer profondément passant de cinéaste star en artiste maoïste hors système aussi incompris qu'incompréhensible.

Inspiré du livre Un an après de Anne Wiazemsky, Le Redoutable est donc plus une tranche de vie vue par l’ex-femme de Godard qu’un biopic classique. Au casting, Louis Garrel méconnaissable en Jean-Luc Godard, Stacy Martin et Bérénice Bejo.

Que peut-on en attendre ? Plus qu’un simple biopic sur Godard, Le Redoutable semble un retour de Michel Hazanavicius à la comédie avec un personnage principal plus loufoque que réaliste qui n’exclut donc pas les spectateurs n’ayant aucune idée de qui est Jean-Luc Godard.
Voir la bande-annonce du film.

Un braquage qui tourne mal… Connie réussit à s'enfuir mais son frère Nick est arrêté. Alors que Connie tente de réunir la caution pour libérer son frère, une autre option s'offre à lui : le faire s'évader. Commence alors une longue nuit sous adrénaline dans les bas-fonds de New York. Réalisé par les frères Ben et Joshua Safdie (Mad Love in New York), Good Time compte au casting Robert Pattinson, Ben Safdie et Jennifer Jason Leigh.

Le film, rythmé par une bande originale électro (qui a d’ailleurs remporté le prix de la meilleure BO au dernier festival de Cannes), a été très apprécié dans les festivals où il est passé et préfigure dans le top des films de l’année de nombreux journalistes.

Que peut-on en attendre ? Toujours en quête de déconstruire son image de vampire beau gosse qui lui colle à la peau depuis Twilight, Robert Pattinson fait depuis cinq ans des choix assez courageux comme Cosmopolis de David Cronenberg ou The Lost City of Z sortie en début d’année. Et Good Time semble dans cette lignée de choix de film plus underground réalisé par des metteurs en scène talentueux.
Voir la bande-annonce du film.

Après les effroyables The Amazing Spiderman, Marc Webb, qui a aussi réalisé le sympathique (500) jours ensemble, revient avec un film plus indépendant, Mary. Seulement sept millions de dollars de budget ! Un homme se bat pour obtenir la garde de sa nièce, qui témoigne d'un don hors du commun pour les mathématiques.

Au casting Chris Evans, qui lui aussi cherche à revenir à des films plus intimistes entre deux Marvel. Egalement, Mckenna Grace, Lindsay Duncan et Octavia Spencer.

Que peut-on en attendre ? Malgré une sortie sous les radars, Mary a reçu un accueil chaleureux outre-Atlantique avec de bonnes critiques (71% sur Rotten Tomatoes, 7.7 sur IMDB) et 25 millions de dollars récoltés au box-office.
Voir la bande-annonce du film.

Tiré d’une histoire vraie, Nos Années Folles raconte la véritable histoire de Paul qui se mutile et déserte après deux années au front. Pour le cacher, son épouse Louise le travestit en femme. Dans le Paris des Années Folles, il devient Suzanne. En 1925, enfin amnistié, Suzanne tentera de redevenir Paul.

Réalisé par André Téchiné (Les roseaux sauvages) le film compte au casting Pierre Deladonchamps et Céline Sallette.

Que peut-on en attendre ? En plus d’une histoire assez originale sur la France des années 20, le film semble bénéficier d’une direction artistique magnifique et de deux excellents acteurs.
Voir la bande-annonce du film.

À venir la semaine prochaine : Ça de Andy Muschietti, American Assassin de Michael Cuesta, Mon Garçon de Christian Carion et Gauguin – Voyage de Tahiti d’Edouard Deluc.

Portrait de MattRockatansky
MattRockatansky

"For as long as I can remember I always wanted to be a gangster." Rédacteur ciné/série

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire